samedi 15 juillet 2017

Les choses révélés sont pour nous


Les choses cachées sont pour l'Eternel, les choses révélées sont pour nous. Deut 29:28

Aprés avoir tourné en rond pendant 40 ans, le peuple d'Israël arrive à proximité du pays que Dieu avait promis de leur donner. 

Moise donne de la part de Dieu les instruction au peuple. Si il obéit aux commandement il promet la bénédiction sinon les choses ne vont pas bien se passer et il y aura des problème. La parole de Dieu semble binaire à ce moment la. Dieu laisse pourtant le peuple choisir librement.

Pour notre vie c'est pareil, Dieu ne nous force pas. Il nous laisse choisir ce que nous voulons. Nous pouvons choisir de lui obéir ou non. 

Après avoir instisté sur les malédictions, Moise continue les explications et dit : Les choses cachés sont pour l'Eternel et les choses révélées sont pour nous. 

Il reconnait qu'il y a un mystère et des choses cachés mais une partie est révélé. Nous pouvons comprendre certaines choses. Le plan de Dieu peu se révélé en partie. 

Dieu se révèle. Il nous fait réalisé combien il nous aime et sa grâce à du prix. Malgrès nos erreurs, il nous donne une nouvelle chance. Nous n'avons pas obéit à tous ses commandement. Pourtant nous pouvons avoir une relation personnelle avec lui. Il nous révèle son amour grâce à Jésus. C'est lui qui a porté nos malédictions qui nous méritions.

Est ce que Dieu s'est révélé dans votre vie ? Oui il cache beaucoup de choses mais si vous le cherchez, il peut se révélé.

lundi 27 février 2017

Etre devant Dieu les mains vides

Quand nous inviter, nous apportons généralement un petit quelque chose, une bouteille de vin, des chocolats, des fleurs ou un dessert. Quand Dieu nous invite à une fête que prenez vous ?  


Comment se présenter devant Dieu ? Doit-on lui apporter quelque chose ? 
Cette question nous avons le droit de nous la poser. Certain pensent que Dieu est Amour et qu'il pardonne tout. D'autre pensent que nous devons mériter quelque chose donc il faut faire des effort religieux. 

En fait la Bible est claire. Le Salut ne s'obtient pas par nos efforts ou nos mérites mais par la foi en Jésus-Christ. Nous pouvons nous présenter devant Dieu tel que nous sommes. 

Cependant je suis tombé sur un texte qui m'interpelle. 

Lisons Deutéronome 16:16
16 Trois fois par an, tous les hommes se présenteront donc devant l'Eternel votre Dieu au lieu qu'il aura choisi : lors de la fête des pains sans levain, de la fête des Semaines et de celle des Cabanes. On ne se présentera pas les mains vides devant l'Eternel : 17chacun apportera des dons en fonction des bénédictions que l'Eternel votre Dieu lui aura accordées.

Dans le contexte des recommandation que Dieu donne à son peuple après être sorti d'Egypte et avant d'arriver dans le pays promis, Dieu donne ses lois. On peut penser que les lois sont contraignantes et difficile à respecter. Le châpitre 16 de Deutéronome nous parle de fête, donc de réjouissance.  Il est question de 3 fêtes : La fête des pains sans levain, la fête des semaines et la fête des cabanes.

Et ici Dieu demande de ne pas se présenter les mains vides.  Chacun devra apporter des choses en fonction des bénédictions qu'il aura reçu préalablement. 


Plus une personne est béni, plus elle aura reçu de Dieu plus elle pourra se présenter devant l'Eternel avec une parti de ces biens. Logiquement une personne qui n'aura pas été béni pourrait dans l'absolu se présenter devant l'Eternel les mains vides. Mais le texte n'en parle pas.

L'ordre des choses est : on reçoit des bénédictions puis on peut les apporter à Dieu. 

Ce texte me fait penser aux recommandations sur la dîme.

Et pour nous ? Comment se présenter devant Dieu ? Je vous invite à chercher dans la Bible l'attitude du coeur à avoir avant de se présenter devant Dieu. Qu'est ce qui fait plaisir à Dieu ? Est ce qu'on a quelque chose à lui apporter ?


lundi 2 janvier 2017

Enseigne-nous à bien compter nos jours, afin que notre cœur parvienne à la sagesse!

Pour ce début d'année le psaumes 90 convient pour écouter la voix de Dieu.


Prière de Moïse, homme de Dieu. Seigneur,

tu as été pour nous un refuge de génération en génération. Avant que les montagnes soient nées, avant que tu aies créé la terre et le monde, d'éternité en éternité tu es Dieu.

Tu fais retourner les hommes à la poussière et tu leur dis: «Fils d'Adam, retournez à la terre!» car 1000 ans sont à tes yeux comme la journée d'hier: elle passe comme le quart de la nuit. Tu les emportes, semblables à un rêve qui, le matin, passe comme l'herbe: elle fleurit le matin et elle passe; on la coupe le soir et elle sèche. Nous sommes consumés par ta colère, et ta fureur nous épouvante. Tu mets devant toi nos fautes, et ta lumière éclaire nos secrets. Tous nos jours disparaissent à cause de ta colère; nous voyons nos années s'éteindre comme un soupir. La durée de notre vie s'élève à 70 ans, et pour les plus robustes à 80 ans, mais l'orgueil qu'ils en tirent n'est que peine et misère, car le temps passe vite et nous nous envolons.

Qui a conscience de la force de ta colère et de ton courroux pour te craindre? Enseigne-nous à bien compter nos jours,afin que notre cœur parvienne à la sagesse! 



Reviens, Eternel! Jusqu'à quand? Aie pitié de tes serviteurs! Rassasie-nous chaque matin de ta bonté, et nous serons toute notre vie dans la joie et l'allégresse. Réjouis-nous autant de jours que tu nous as humiliés, autant d'années que nous avons connu le malheur. Que ton activité soit visible pour tes serviteurs, et ta splendeur pour leurs enfants! Que la grâce de l'Eternel, notre Dieu, soit sur nous! Affermis l'œuvre de nos mains! Oui, affermis l'œuvre de nos mains!

Un changement d'année est l'occasion de se rendre compte que la vie passe. Nous réalisons que nous sommes de passage sur cette terre. Nous vieillissons. Si nous ne réalisons pas cela parce que nous ne nous rendons pas compte que notre force diminue, on voit le nombre de années passer. Oui l'âge n'est qu'un chiffre mais la réalité est là. Nous allons bientôt redevenir poussière. Notre souvenir ne sera bientôt plus. Qui se souviendra de nous ? Qui se souviendra de vous. Avez vous déjà réfléchit à cela. Qui pensera à vous deux ou trois ans aprés votre mort ?

En plus il y a une autre réalité qui existe. C'est la colère de Dieu. Ce concept n'est pas ou plus à la mode. Nous préférons parler d'onction, de puissance, de bénédiction et c'est normal. Mais peut-il avoir une grâce si il n'y a pas de condamnation. Qui a conscience de la colère de Dieu ? C'est quand nous réalisons la colère de Dieu qu'alors nous pouvons commencer à craindre l'Eternel.

Alors le psalmiste de continuer par cette prière qui pourrait être la mienne ce matin et aussi la vôtre maintenant.

Enseigne-nous à bien compter nos jours, afin que notre cœur parvienne à la sagesse!

Et le psalmiste crie à Dieu !!! Reviens !!! Aie pitié de tes serviteurs. Qui est serviteur de Dieu?  Celui qui le sert par la prière, celui qui est actif en faisant des disciples, celui qui aime Dieu.  Oui même un serviteur passionné comme peut être vous qui lisez ces lignes a besoin de la pitié de Dieu. La grâce de Dieu est aussi pour ses serviteurs.

Pour terminer, le psalmiste continue la prière. Et c'est ma prière pour vous. Que l'activité de Dieu soit visible. On ne voit pas toujours les oeuvres de Dieu. On entends pas toujours sa voix. En d'autres mots : Que la grâce de Dieu soit sur vous. Cette formule qui peut ne pas avoir de sens a maintenant une force, une signification, un sens. La grâce de Dieu c'est pour les serviteurs de Dieu. C'est pour ceux qui font quelque chose qui sont actifs.

Que pour cette année l'Eternel affermisse l'oeuvre de vos mains. Que ce que vous allez faire soit une réussite. Eternel affermis le travail de celui qui lit.

dimanche 20 novembre 2016

La dime un plaisir ?

On dit souvent que les dimes sont pour l'Ancien Testament et qu'aujourd'hui le chrétien est libre de donner ce qu'il veut. Certains pense qu'il peut donner moins et d'autre plus. D'autre insiste sur comment il donne plutôt que sur le montant même relatif.

Voici une réflexion nouvelle sur la dime qui ne parle pas du montant mais sur la destination.

Deutéronome 14:22 


22Tu prélèveras la dîme de tout ce que produira ta semence, de ce que ton champ rapportera chaque année, 23et tu mangeras devant l'Eternel, ton Dieu, à l'endroit qu'il choisira pour y faire résider son nom, la dîme de ton blé, de ton vin nouveau et de ton huile, ainsi que les premiers-nés de ton gros et de ton petit bétail. Ainsi tu apprendras à toujours craindre l'Eternel, ton Dieu.24Lorsque l'Eternel, ton Dieu, t'aura béni, peut-être le chemin sera-t-il trop long pour que tu puisses transporter ta dîme, parce que tu habiteras loin de l'endroit que l'Eternel, ton Dieu, aura choisi pour y faire résider son nom. 25Alors, tu échangeras ta dîme contre de l'argent, tu serreras cet argent dans ta main et tu te rendras à l'endroit que l'Eternel, ton Dieu, aura choisi. 26Là, tu achèteras avec cet argent tout ce que tu désireras  bœufs, brebis, vin et liqueurs fortes, tout ce qui te fera plaisir – tu mangeras devant l'Eternel, ton Dieu, et tu te réjouiras, toi et ta famille. 


Le texte ici parle d'une dime annuelle qu'on devait manger devant l'Eternel à un endroit particulier
1. La dime est 10% de la production.

2. La dime est annuelle.

3. La dime doit être manger dans un endroit particulier.

La dime n'est pas un impôt que le peuple d'Israel doit payer mais a un but de craindre Dieu.  Comment avoir la crainte de l'Eternel ? Ce texte dit simplement en obéissant à ce commandement.

Le texte décrit une solution pour ceux qui habitent loin. En effet transporter des troupeaux, de la semence sur une longue distance n'est pas facile. Ici on voit une fonction de la monnaie. Echanger des produits contre de l'argent pour permettre un transport plus aisé. 


La chose intéressante est que cet échange de produit contre de l'argent ne permet pas de restituer les produits à l'identique. Le peuple vend ses produit contre de l'argent puis achète ce qu'il veut. Ce n'est pas forcément le même produit. C'est lui qui choisit ce qu'il veut.  Il peut vendre du blé pour acheter des brebis par exemple. 

4 La dime est un plaisir.
Ici la dime est un échange pour avoir ce qui nous fera plaisir.  La dime n'est pas du tout une contrainte ou une obligation mais un plaisir, une réjouissance pour nous et notre famille. 

Dans ce texte la dime n'est pas pour les autres mais pour nous même pour une consommation particulière.


Avons nous oublié la notion de plaisir dans la dime. Le Nouveau Testament dit de donner avec joie.

samedi 17 septembre 2016

Suivez Ecouter la voix de Dieu

Ce blog existe depuis quelques années. On y partage des articles originales. Des pensées venant de la Bible.

https://faithbook.ovh/
Le but est d'aider quelqu'un, de faire réfléchir, de faire lire ou relire la Bible et de donner des pistes sur comment écouter la voix de Dieu.

Un canal hubzilla a été ouvert pour permettre à plus de monde de suivre. Si vous avez un compte sur un réseau social non centralisé comme par exemple Diaspora, ajoutez le compte ecouterlavoixdedieu@faithbook.ovh,
Si vous avez un compte friendica cela devrait aussi marcher. Pour les utilisateurs de Hubzilla, cliquer sur la liste des contacts et ajouter cette adresse. Si vous n'avez pas de compte sur Diaspora ou hubzilla, vous pouvez en créer un. Il y a deux hubs chrétiens.

Un site de partage et d'encouragement (adriel.info) l'inscription est ouverte mais peut être faite sur invitation. Le deuxième site est faithbook.ovh. C'est un site plus généraliste. Le mot faithbook est assez utilisé dans chez les anglophones. Il est parfois utilisé pour parler de la Bible. FaithBook signigie litéralement le livre de la foi. C'est aussi un jeu de mot avec facebook. En effet facebook a été critiqué pour ses conditions d'utilisations. En fait on ne sait pas ce qu'ils font de nos données. Et bien sûr les services secrets y ont accés même de nos publications privées. En plus vous avez remarqué facebook filtre l'affichage de votre page, il choisit ce qu'il affiche et dans quelle priorité.
 

https://faithbook.ovh/channel/ecouterlavoixdedieu 

Si Dieu vous parle, partagez le à ces endroits !

dimanche 11 septembre 2016

Souviens-toi du chemin

Parfois dans notre lecture quotidienne, on a l'impression de ne pas avancer. On se donne un temps pour lire un livre ou un certain nombre de chapitre. Mais parfois on reste bloqué sur un châpitre. Y a t il encore des choses que Dieu voudrait nous dire ?

Deutéronome 8


Se souvenir du chemin

Souviens-toi de tout le chemin que l'Eternel, ton Dieu, t'a fait faire pendant ces 40 années dans le désert.

Dieu nous demande de nous souvenir. Oui nous avons une vie nouvelle. Oui nous devons fixer nos regards sur Jésus et non sur nos problème. Mais nous devons aussi nous souvenir.  

Ne pas oublier le chemin parcouru. Comme le peuple d'Israel a marché pendant 40 ans, nous avons aussi eu notre cheminement. Dieu nous demande de nous en souvenir.

Jèsus est le chemin.


Pour connaitre notre coeur

Il voulait t'humilier et te mettre à l'épreuve pour connaître les dispositions de ton coeur et savoir si tu respecterais ou non ses commandements. 

Les épreuves que nous traversons ont pour but de connaître notre coeur. On se pose souvent la question 'Pourquoi telle ou telle épreuve ?' 'Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi ?' Ici nous avons une réponse. 

Dieu nous humilie et nous met à l'épreuve pour connaitre les disposition de notre coeur. 

Est-ce qu'on fait du cinéma ? Est-ce qu'on joue un rôle et qu'on fait semblant d'aimer Dieu ? Un moyen que Dieu utilise pour savoir est de nous mettre à l'épreuve. Un peu comme nous passons un examen pour valider nos connaissances et nos compétences, Dieu nous fait passer par des épreuves pour connaitre les dispositions de notre coeur.

Dieu est notre éducateur

Je vous invite à lire l'article précédent à ce sujet

Lisez, relisez et méditez Deutéronome 8